Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 17:16

Qui?

 

Ben moi..... SPIDERMANU!

Spidermanu.jpg

Oui bon je sais, vous pensiez tomber ici sur un blog sérieux et voilà l'article du vendredi soir! Bravo le journalisme moderne! Et puis oui, j'ai agressé un petit pour lui piquer son masque de Spiderman! Mais bon je veux pax balancer mais c'est une association de malfaiteurs, car c'est Laurent qui a pris la photo!

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:42

Comme je me suis un peu moqué des gens qui interpellent les expatriés pendant leurs vacances ou à leur retour définitifs (ici), il faut être beau joueur. Je vous mets donc ci-dessous le texte qui lfingue les expats......

 

Vous allez pouvoir découvrir les joies d’une culture nouvelle, rencontrer des gens « vrais », échanger sur le monde, vous enrichir… tutututut!! Vous allez surtout pouvoir en faire des tonnes, et être enfin la grosse merde internationale dont vous rêviez. Petit résumé des attitudes à prendre (ou pas) pour être une bonne merde expatriée. Quelques heures d’avion en classe éco entre un bébé qui chiale et le succulent repas « gastro » servi à bord de votre avion, quelques bonnes heures de décalage (ah pardon de « Jetlag ») et ça y est vous êtes expatrié, pas de temps à perdre, répétez vos gammes.

SUR PLACE

Le franglais

« C’est smart », « tu peux demander la bill stp ? « , » t’as fait quoi ce week-end, j’ai chillé ».

À toutes les sauces, les mots anglais placés « inconsciemment » dans vos conversations vont devenir vos meilleurs amis, finissez par un « tu sais maintenant je rêve en anglais… » et vous aurez bien mérité la petite claque dans la gueule qu’on a envie de vous mettre.

La french touch

« Je m’y connais en vin »

Vous êtes désormais, pour tous vos nouveaux amis étrangers, « expert international grand diplômé d’œnologie ». Là-dessus, ne vous retenez pas, allez-y franco ! Oubliez la piquette à 2€ achetée chez  l’épicier du coin pour ne pas passer pour un « crevard qui ramène rien aux soirées ». Vous ne jurez que par le Bourgogne, le Bordeaux, les noms inventés de grands crus et faites fuser les termes techniques mal traduits « Oh, this is a wine of the new world, it’s fruity because the sun, you know ». Bref le pinard ça vous connait…, et pourquoi? Pfff « I’am Frencheu !  »

Les droits de l’homme

« Attends la France c’est le pays des droits de l’homme quoi ! ».

La Déclaration des Droits de l’Homme dans la main droite, le discours de De Villepin à L’ONU contre la guerre en Irak dans la main gauche, vous devenez le Kofhi Annan français… Un avis SUR TOUT et, surtout, cette arrogance caractéristique du Français à l’étranger « Non mais il faut les comprendre. Depuis 1789, nous, on connaît la liberté et la démocratie, eux ne savent pas… et ils ne sont probablement pas encore prêts pour ça… ». Pour vous entraîner, défoncez un américain sur la politique interventionniste de son pays en arguant que la France aurait fait mieux. Préparez votre petite carte UMP d’enculé pour vous protéger quand on vous crachera dessus.

Pour résumer, n’hésitez pas à utiliser tous les subterfuges pour épater le monde entier : le Français à l’étranger a une réputation de beauf prétentieux, et bien soit, SOYEZ PATRIOTE !

EN CONFCALL (OU « CONF’ ») AVEC LA MAISON

L’illusion

« Mais, tu sais c’est difficile à expliquer, ça n’a rien à voir la vie ici ! »

N’épargnez pas votre entourage de métropole, au contraire : faites leur comprendre que votre vie a basculé depuis votre expatriation… Avant, vous étiez cool, aujourd’hui vous êtes au-dessus!

Avant, vous sortiez, vous voyiez vos amis et vous pratiquiez au choix un sport ou une bière de clochards. À l’étranger vous faites quoi de plus… Et ben pas beaucoup plus, mais, tout étant affaire de présentation, vos soirées seront plus « incroyables », vos amis plus « cools » et votre alcool « génial faut vraiment que t’essayes ».

Pour éviter d’attraper le « boulard » (aka la grosse tête), rappelez-vous quand même que les expatriés font aussi caca et que la chiasse est un passage obligatoire des destinations exotiques.

En bref, être une grosse merde en France ou à l’étranger ne change rien, vous êtes le même, mais ça chuuuuuut, vos proches ne le savent pas.

Faire de la photo (et investir dans un réflex)

« Je me suis mis à la photo là-bas, tu veux voir ?»

Quel intérêt y-a-t-il à partir loin si on ne peut même pas pourrir le Facebook des gens avec 500 photos de plages et de soirées incroyables ? Devenez artiste et multipliez les clichés de votre nouvelle vie.

Le petit plus : le fish eye, ou l’application Instagram histoire que personne ne doute de votre talent.

VOUS RENTREZ EN FRANCE

J’ai changé

« Par contre, la France je ne pourrais plus… »

À placer en rentrant, histoire de montrer à tous vos « anciens – moins bien » amis à quel point, eux, sont des losers.

Pour  maîtriser cette phrase, travaillez un petit regard lointain (« dans ma tête je suis encore là-bas tu sais ») et entraînez-vous devant le miroir. Effet garanti.

Zaz/ Zavatta

« Je suis citoyen du monde maintenant ».

Attention quand même !! Là vous rentrez en terrain miné, plein de quilles de jonglage, de didgeridoo et de musiques festives. Prenez garde à ne pas franchir le pas.

Grosse merde sans frontières

«Pauvres, mais tellement généreux, des gens vrais tu vois…»

Mention spéciale pour l’humanitaire : là vous pouvez vous sentir au-dessus du commun des mortels. Imaginez, vous vivez à l’étranger ET vous sauvez un pays pauvre. Là, c’est le pompon ! À votre place, on n’adresserait plus la parole à vos anciens amis, le choc culturel risquerait d’être trop fort.

 

Maintenant qu’on vous a donné tous les trucs, courrez acheter votre billet d’avion et partez à l’aventure car, comme dit le proverbe, « les voyages forment la grosse merde ! »

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 06:09

Le retour au bercail quand on est expatrié depuis plusieurs mois peut être un peu fatiguant, notamment au début. Et force est de reconnaître que certains personnages ne vous aident pas beaucoup à mettre rapidement derrière vous les difficultés des premières semaines. Top 10 de ces individus qui, par leur maladresse ou leur caractère, vous font un peu regretter d’être rentré.

  1. Celui qui vous donne des nouvelles du front
    « T’as su qu’on a changé de président? » Merde, non, je suis passé complètement à côté! J’étais depuis un an dans un coin sauvage qui s’appelle l’Allemagne, on m’a bien envoyé deux ou trois pigeons, mais ces barbares les ont mangé… Et alors c’est quoi cette histoire? Steve Jobs serait malade?
  2. Le distributeur de stéréotypes en gros
    Celui-là, il n’a jamais mis les pieds dans le pays d’où vous revenez. Ça ne l’empêche pas de débiter, avec un aplomb sans faille, une litanie sans fin de lieux communs et de généralités. Non Jean-Daniel, tous les Chinois ne sont pas petits et je n’ai pas mangé de chien à Pékin.
  3. L’encyclopédie vivante
    Le contraire du premier : hyper cultivé, il en sait beaucoup plus que vous sur l’histoire, la géographie et l’art du pays dont vous revenez. Il ne peut concevoir que vous n’ayez pas visité l’incroyable exposition de sculpture post-communiste d’Irkoutsk, ou que vous n’ayez pas dévoré la production littéraire cubaine des cinquante dernières années. Le bougre s’assure au passage de la présence d’un public nombreux et attentif, afin que vous ayez pleinement honte de votre manque de culture crasse.
  4. Le passionné
    Lui, le Japon, il n’y est jamais allé, mais c’est son rêve. Il est parfaitement bilingue, a fait poser des tatamis dans toute sa maison, roule lui-même ses makis et ne jure que par Murakami et Ghibli. Votre retour lui offre une chance unique : il vous assaille de questions, prend en notes vos réponses et ne vous lâche pas d’une semelle. Certes, la discussion est intéressante (même s’il idéalise un tantinet), mais ce dont vous avez besoin, c’est de reprendre le fil de votre vie ici, pas de revivre chaque seconde de votre vie là-bas.
  5. Celui qui n’avait pas percuté que vous étiez parti
    Souvent un patron de bar qui croit bon de vous dire « Et ben, tu sors plus? ». Bon, c’est appréciable de ne pas être la bête curieuse à chaque sortie, mais quand même, on ne s’est pas privé de camembert et de baguette pendant toutes ces années pour qu’on vous empêche d’avoir la meilleure anecdote aux soirées. Être tranquille au retour, d’accord, être ignoré, non.
  6. Le revenant
    En trois ans, il n’a pas répondu à un mail ou passé un coup de fil, il n’a jamais été disponible pour un pot ou un resto lors de vos vacances annuelles en France. Rien, nada, pas même un poke sur Facebook. Mais maintenant que vous êtes rentré, il trouve franchement gonflé que vous ne puissiez vous rendre à son prochain barbecue dominical sous prétexte d’avoir à trouver un appartement, inscrire votre fille à l’école et finir la déclaration en douane de votre déménagement. Bah alors, t’as oublié les amis ?
  7. Celui que vous ne reconnaissez plus
    C’était pourtant un bon copain. Vous l’avez contacté dès votre arrivée. Et là, devant la bière qui tiédit, après quelques anecdotes et questions de pure forme, vous vous rendez compte que quelque chose a changé. Vous n’avez rien à vous dire et vous vous ennuyez tous les deux. La bière avalée, vous abrégez la discussion sous un motif quelconque, vous promettant de vous revoir vite, en sachant l’un et l’autre que vous ne vous reverrez pas. Ce n’est pas de sa faute mais ça ne facilite pas le retour à la maison.
  8. L’aigri
    Peut-être qu’il ne s’est rien passé de bien pour lui pendant votre absence. Toujours est-il qu’il vous en veut de tout ce qui a pu bien tourner pour vous, et vous le fait savoir par de petites phrases assassines. Tu vas t’acheter un appartement ? Forcément, tu rentres riche, maintenant que tu as pu exploiter les indiens pendant trois ans. Tu t’es marié ? C’est clair, c’était plus facile pour toi de trouver une nana là-bas, ben oui, tu la sortais de la misère, elle n’a pas dû hésiter longtemps… Le tout entrecoupé de commentaires sur la misère de la vie en France et les conneries des politiques. Et de conclure par un « Mais maintenant, t’es de retour, fini la belle vie ! Va falloir trimer, t’aurais peut-être pas dû rentrer… ». Et après une conversation avec lui, vous commencez à penser qu’il a peut-être raison.
  9. L’hyperactif
    Souvent votre meilleure copine – ou votre maman. Elle a tout lu sur les difficultés de la réadaptation après une expatriation et vous a préparé un programme d’enfer : lundi, piscine parce que le sport est bon pour se remettre du décalage horaire. Mardi, soirée retrouvailles, « J’ai invité tout le monde, ils vont être trop contents de te revoir, il y a même Pierre et Sophie qui montent de Lyon ». Mercredi, visite d’appartements, « C’est important que tu te sentes vite chez toi, sinon tu vas avoir du mal à reprendre tes repères ». Jeudi blind date, « Mais si tu sais, Sylvie qui était à la soirée de mardi ? Ecoute, tu lui plais, invite-la au cinéma, c’est pas bien de rester seul. » Vous rêviez de vous remettre doucement de votre jet-lag en comatant dans le canapé ? Dommage…
  10. A peu près tout le monde
    Pendant des mois, voire des années, vous avez chopé le réflexe de vous retourner à chaque fois que vous entendiez parler français. Et même au retour, dans le RER depuis Roissy Charles de Gaulle, vous avez tiqué à chaque fois que vous entendiez « Allô? T’es où, là? » hurlé dans un portable. Il faudra vous y faire, en France, il y a plein de gens qui parlent votre langue.

Evidemment ce n'est pas de moi (oh le voleur qui ne cite pas sses sources), mais je l'ai collé dans la rubrique Souvenirs car j'en ai rencontré quelques spécimens!

Repost 0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 16:20

 

A toi le vigneron 2,0

Qui vogue sur Internet

Ou qui manie la tablette

Qui donne tout pour ton beaujo

 

Bravo la mondialisation

Mais pense qu'ici y' un garçon

Qui ce matin en commissions

A eu une grosse désillusion

 

Car 3e jeudi du mois

Il se rend compte avec effroi

De ton nectar tout nouveau

il en verra pas un goulot

 

Pas un avion, pas un cargo

Ni à Casino, ni à Eco

Même pas la bouteille à 15 euros

Non, non et c'est ballot


Y'a pas de quoi en faire un plat

Mais de banane ou fraise des bois

Entier reste le mystère de la levure

Que tu as utilisé pour sa culture

 

D'un autre côté, sans catole

L'aspirine ne fera pas école

Mais quand même quelle déception

pas de rouge ni de bout de cochon

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 05:30

12 ans d'étranger depuis mon 1er départ en septembre 1999 au Niger! 13 ans de passeport, vu que je l'ai depuis mon 1er voyage intercontinetal en 1999 au Mexique et Guatemala avec Nico T et Laurent "3 dents" V.

 

Après un premier échange standard en 2003 pour cause de fin de valadité (la valadité à l'époque était de 5 ans) en ayant pu conservé mon premier passeport comme souvenir pour cause de visa nigérien encore valide.

Plus complexe en fait: en Afrique de l'ouest, il est fréquent de passer des frontières. Sauf qu'à chaque passage c'est minimum 4 coups de tampons donc mon premier passeport était encore valide mais plein: le consulat à Niamey m'avait donc collé un passeport vierge au premier, tout en coupant le coin de l'autre, afin de conitnuer à collectionner les tampons! Et lors de la remise de l'ancien passeport pour le nouveau en 2003, je n'ai rendu que la partie encore valide!

 

Enfin tout ça pour dire, qu'après 12 ans de vie à l'étranger, j'ai enfin mon premier passeport avec une adresse exotique (quartier Bastos, Yaoundé) et une autorité émétrice sortant de l'ordinaire (Ambassade de France au Cameroun).

passeport 2012

(ami usurpateur d'identité, qui vient ici d'un petit clic droit me voler cette photo pour faire un faux, il faudra d'abord retrouver le numéro de passeport que je me suis empressé de flouter, puis il ne faudra pas oublier que ce passeport est biométrique).

 

Et oui, car même fait à Yaoundé, y'a la toute nouvelle machine, qui te prend les empreintes de la main droite, de la main gauche, la photo et tout! Et lors de la remise du nouveau document (hier matin), il faut remettre tes mains sur la machine pour vérifier que tu es bien le propriétaire de ce nouveau document d'identité et surtout activer le passeport. J'ai donc un beau passeport tout neuf, valable pour 10 ans, qui me tiendra jusqu'à l'âge avancé de ... 46 ans (aie ça me donne un coup de vieux là d'un coup!)

 

Bon bien sûr, en échange j'ai perdu mon vieux passeport collector! Je ne me suis pas résolu à me taper 2h au commissariat pour faire une déclaration de (fausse) perte de passeport, juste pour le conserver! Mais comme un passeport, c'est quand même un concentré de souvenirs, je me suis fait quelques archives!! D'un autre côté, entre la photo qui se décollait et l'erreur (autorité: sous-préfecture mais avec oubli de laquelle!!), ce passeport me valait de plus en plus de regards suspicieux des douaniers!

 

Qui me rappeleront:

  • 4 belles années en Haïti avec des visas long séjour. Ainsi que la mutitudes de tampons haïtiens, à chaque entrée et chaque sortie du territoire

2

7

  • de nombreuses excursions en République Dominicaine voisine pour des vacances reposantes et méritées, loinde l'agitation port-au-princienne! Et des tampons américains dus à des transits (plus ou moins prévu à Miami, comme l'annulation de tous mes vols pendant 3 jours lors des élections présidentielles haïtiennes de 2006) ou un voyage à New York en mai 2005.

5

  • un voyage au Canada pour voir le Jok en octobre 2005:

4

  • un stage de formation continu un peu exotique, à Mexico en février 2006 (pendant les-dites élections qui me vaudra un retour épique... par Miami, Santo Domingo et le bus pour PAP en 6 jours au lieu de 1!):

10

  • un écart de température que je ne reproduirais certainement jamais, passant des 35° du bord de la Mer Rouge en Egypte au -20° d'Oslo en décembre 2009:

8

  • un voyage avec 10 petits norvégiens (ils étaient en fait 9 mais je compte aussi Clarence qui n'est pas très grand) pour participer à la Coupe du Monde des Ecoles Françaises de l'AEFE en Afrique du Sud en juin 2010 (tampons ci-dessus page de gauche):

1

  • et enfin un arrivée au Cameroun:

9

 

Comme quoi, un passeport, ça permet bien de résumer sa vie non?

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 07:25

sandy

Un petit coucou pas du tout camerounais à mes amis haïtiens, qui en plus de leurs soucis habituels, viennent de subir le passage de Sandy (pas la collègue de Kerstin, l'ouraguan!!). Et j'ai été, comme pas mal de monde (et même si je suis rôdé) choqué par la différence de traitement: entre des new-yorkais dont on nous a bassiné qu'ils n'avaient pas d'électricité ni de métro depuis 4 jours, dont le marathon a été annulé et les ti aysien dont on ne sait rien....

 

Alors en images et en humour ça donne....

HaIti1

HaIti2

HaIti3

Repost 0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 06:18

Il est vrai que je n'ai même pas fait de post sur la piteuse éliminations des Lions plus si Indomptables que ça contre les Requins Bleux du Cap Vert il y a maintenant 10 jours (en résumé défaite 2-0 à l'aller à Praia, victoire 2-1 insuffisante et dans les arrêts de jeu au retour à Yaoundé).

 

Mais je suis toujours sur le qui-vive, et hier (avant hier heuuu, enfin mercredi quoi) a eu lieu le tirage au sort des 4 groupes de cette CAN 2013 qui aura lieu en janvier-février en Afrique du Sud (qui a pris la place en urgence de la Libye, organisatrice prévué de longue date et déchue).

 

Alors ça donnera ça sur les télés africaines à cette période!

 

CAN 2013 groupes A B

Un groupe A à tendance lusophone mais je mise sur une qualification du pays hôte et du Maroc!

 

Un groupe B avec un duel fratricide entre les Aigles du Mali et la Mena Nationale du Niger, mais qui ne devrait pas échapper au Ghana!

 

CAN-2013-groupes-C-D.jpg

Le groupe C lui regroupe un "gros" du continent mais en petre de vitesse, le Nigéria, les champions d'Afrique surprises 2012 la Zambie, les hommes intègres (ou étalons) du Burkina et les éthiopiens qui ne s'étaient plus qualifiés pour une CAN depuis oulala....

 

Enfin un groupe D costaud (le fameux et classique et obligatoire "groupe de la mort") avec les frères enemis algériens et tunisiens, le mastodonte ivoirien et qui s'est glissé là au milieu le petit Togo!

 

Mais pourquoi cet article se situe dans Souvenirs. Simplement car cela se passe en Afsud....

CAN 2013 sites

 

Et qu'en juin 2010, on y était (moi et le "petit", Clarence) ainsi que TiLoulou, participant avec 10 de nos élèves respectifs à la Coupe du Monde des Ecoles AEFE!

 

Et je ne suis pas un menteur!

8e final

Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 14:59

Et bien voilà, au 2e rendez-vous, ce fut le bon.

 

Kerstin et moi nous nous sommes donc pacsés ce matin (11h57 pour être précis) dans un vulguaire bureau d'accord, mais un bureau de ..... l'AMBASSADE DE FRANCE A YAOUNDE!!

PACS1.jpg

PACS2.jpg

 

Et bon d'accord, il faut maintenant que le dossier reparte à Paris et qu'il soit complet! M

 

Mais tout cela n'est plus de notre ressort!

 

PS: j'en profite pour dire un grand merci à mme Legrand, qui s'est chargé du dossier de A à Z avec professionnalisme et surtout beaucoup de sympathie!

Repost 0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 07:29

Cette année, la visite annuelle aux haitiano-suisses était câlée pile-poil: Gef rentrait juste d'Haïti, ce qui signifiait qu'il avait sûrement fait le plein de Barbancourt!

 

Pour les non-initiés:

avis-barbancourt.jpg

 

Et en effet, ce fut le cas, même si il s'est un peu fait tirer les oreilles pour sortir une bouteille et que visiblement le grand goudougoudoup de janvier 2010 (le tremblement de terre) a aussi des répercussions au niveau du rhum: le "5 étoiles" est assez rare et la "réserve spéciale" introuvable ou presque!

 

Mais pour moi, la surprise venait du changement d'étiquette!!

 

Adieu.....

Rhum-Barbancourt.jpg

 

Bonjour......

barbancourt.jpg

Mais je vous rassure,le plaisir de le déguster n'a pas changé!

 

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 14:05

La concordance visite à des haïtiens et été donc tri et rangement font que je suis tombé là dessus.....

souvenirs-peyi.jpg

du café haïtien, bien planqué dans la malle en cuir nigérienne (qui a enfin finit de sentir la chèvre)!

 

Sauf que.....

DLC.jpg

DLC passé depuis plus de 4 ans, date de mon dernier voyage à PAP!

 

Nous nous sommes dit, "bah du café ça ne prérime pas" et "de toute façon on ne risque rien". Alors nous l'avons testé en sortie de repas....

 

Ben si ça périme, avec un vieux de goût de rance en arrière bouche....

 

Et pour la 2e affirmation, on va attendre un peu mais je vous tiens au courant....

Repost 0

Présentation

  • : yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  •  yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  • : Les mini-aventures d'un clampin lambda, pécore du beaujolais profond, perdu dans ce grand monde....
  • Contact

Visiteurs

(compteur mis en place le 26 avril 2012!)

Tu Cherches Un Truc Précis??

Météo

YoWindow.com Forecast by yr.no

Géolocalisation visiteurs

free counters