Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 06:29

J'ai peut-être été un peu sévère avec le Parc National de Campo Ma'an! Car j'y ai découvert et appris certaines choses quand même! Principalement sur la problématique de la viande brousse, dont raffolent nombre de locaux et d'expatriés également!

Je rappelle que chez nous la viande de brousse s’appellerait tout simplement gibier! Mais encore plus que chez nous, la plupart des espèces rentrant dans la catégorie du gibier est protégée. On y trouve pêle-mêle, des serpents (vipère et boa), des rongeurs dont le porc-épique, des singes, toute la famille des biches et assimilés, le pangolin, le varan, et plein d'autres encore.

Sauf que pour trouver de la viande de brousse sur les tables de restaurants camerounais, il faut bien l'attraper quelque part cette viande!

Et ça c'est le rôle des chasseurs, qui quand ils sont hors la loi, s'appellent des braconniers.

Bon je vais retomber sur le dos de la gestion du PN de Campo Ma'an, déjà pas prévu pour l'accueil du touriste, et qui ne doit pas jouer un rôle très sérieux niveau préservation de la faune.

3 exemples pour illustrer cela: la fameuse patrouille nocturne à moto, qui consiste en fait à rejoindre Campo-ville à l'éco-lodge avant l'entrée du parc à la tombée de la nuit, tailler le bout de gras, dormir et rentrer le lendemain matin; le grumier croisé à 5h15 du matin au milieu du parc alors que les barrières ont ordre de n'ouvrir à la circulation qu'à 6h00; et puis, le sujet qui nous intéresse, la gestion du braconnage.

Ayant pousser jusqu'au camp au bord de la rivière, nous avons croiser des traces de braconniers: là l'éco-garde s'est tendu, essayant de nous convaincre à faire demi-tour, nous abreuvant d'histoires sordides.... Pour nous impossible de démêler le vrai du faux: les braco seront-ils à notre campement prévu? Sont-ils dangereux? Et la plus sournoise: quels sont les liens liant notre éco-garde, notre pisteur et ces gens? Car l'obligation de prendre un pisteur (beurré 20h/24 je vous le rappelle) vient qu'il faut occuper les villageois de la zone pour qu'ils abandonnent ... la chasse illégale! Fortement énervés par toutes les mauvais surprises que nous avions, 3 ans de Cameroun aidant, tenté de désamorcer au début du trip, sans succès visiblement, nous avons exigé de continuer selon le plan prévu!

Mais recentrons le débat: le braconnage au Cameroun, c'est à l'ancienne et à la silencieuse! Point de fusil, tout au collet!

On a donc trouvé ces pièges sur les sentiers de passage des animaux (qui sont aussi les nôtres, la pénétration humaine dans la forêt étant limitée, les pisteurs ne font qu'élargir les sentiers animaliers pour que l'on se fraye un passage).

Un tige flexible plantée en terre, un collet en fil de fer (ou encore mieux en câble à vélo) et un montage plus complexe pour maintenir le tout et le faire fonctionner!

Tiens un pigèe!
Tiens un pigèe!
Tiens un pigèe!

Tiens un pigèe!

Toujours pour que ce lundi ne soit pas perdu pour tout le monde, surtout ce laps de temps que vous venez de perdre sur ce blog au lieu d'être productif pour le redressement économique de la France-USA-Canada-Cameroun-Norvège (rayer les mentions inutiles), voilà dans le détails le fonctionnement du bouzin!

et hop, pris la main dans le sac...
et hop, pris la main dans le sac...

et hop, pris la main dans le sac...

Nous avons également croisé de nombreux pièges de ce genre autour du rocher d'Ako Aks. Mais là, la situation nous paraissait (un peu) moins grave, car cette zone n'est pas parc national, donc pas protégée. De plus les pisteurs ne se cachaient pas de le faire de temps à autre, comme tous les habitants du village, et que c'était surtout pour ajouter de la viande à leur menu, plus que pour vendre la viande en ville.

Fils de grand chasseur, je n'ai pas particulièrement de problèmes avec cette dernière situation.

Par contre, au risque de me répéter, à l'intérieur du parc national, sensé protéger la faune, c'est très moyen (surtout vu le fric dépensé par le WWF pour cela)!

Et encore plus révoltant: l'éco-garde avec qui nous étions a exigé que nous laissions les pièges en l'état, pour ne pas envenimer la situation avec les braconniers!!

Et enfin, les braconniers ne contrôlent pas leur piège régulièrement:résultat, nous avons croisé plusieurs pièges ayant fonctionné, avec la bête restée prisonnière plusieurs jours et morte sur place, pris au piège!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  •  yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  • : Les mini-aventures d'un clampin lambda, pécore du beaujolais profond, perdu dans ce grand monde....
  • Contact

Visiteurs

(compteur mis en place le 26 avril 2012!)

Tu Cherches Un Truc Précis??

Météo

YoWindow.com Forecast by yr.no

Géolocalisation visiteurs

free counters