Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 08:50

Aujourd'hui : la torgnole. Aussi nommée taloche, taquet, tarte, soufflet, baffe, claque, mornifle, etc.

 

Connue depuis l'antiquité, et même avant, la torgnole a su traverser les âges, et conserver son caractère rustique et sa concision exemplaire.


La torgnole, un geste simple, pétri de tradition, véritable éloge du travail manuel et persistance d'un artisanat d'antan qui a formé bien des tempéraments et déformé bien des visages.
Il est temps de remettre ce geste à la place qu'il mérite : la joue de nos élèves.

 

Des études récentes ont démontré que la simple torgnole équivalait à une heure d'exposé pointu, huit pages d'argumentaire détaillé, deux encyclopédies complètes traitant de psychopédagogie et les œuvres complètes de Françoise Dolto.


Édifiant non ?

 

Mais comme vous le savez déjà, nos jeunes enseignants, encore malhabiles, rejetant la pédagogie d'autrefois, semblent réticents à son usage. Aussi, par quelques rappels simples, je vais tenter de leur donner le goût de la chose, et par définition étant un spécialiste de la leçon, de leur en donner une bonne.

 

Premièrement, il est hors de question de pratiquer cet acte sans un mobile.


Nos jeunes enseignants sont bien souvent désemparés car quelle est cette frontière vague qui sépare l'échange bon enfant de l'agression verbale caractérisée ? de l'insulte grossière, vulgaire, outrancière, humiliante, dégradante, avilissante, qui vous coûtera cinq ans de psychothérapie, la perte de votre honneur, de votre logement, de votre famille, de vos droits civiques, et j'en passe ?

 

Illustrons par l'exemple ce pertinent questionnement et imaginons la situation suivante:
Soit un élève x s'adressant à un enseignant y de la façon suivante :
- Monsieur, vous êtes un gros connard.
Voilà, ça c'est un mobile. Ça n'apparaît pas à première vue mais c'est bel et bien un mobile.
Toutefois, vous avez pu mal comprendre, et il est toujours bon de se le faire confirmer comme ceci :
- Tu veux bien répéter ce que tu as dit, s'il te plaît ?
- Monsieur, vous êtes un gros connard.

Voilà.
Les derniers doutes sont levés et il apparaît clairement que l'élève a une piètre opinion de vous et qu'il ne se cache pas d'un certain dédain.


Évidemment vous êtes un peu vexé, car au fond de vous subsiste un vieux fond de susceptibilité, certainement dû à une maltraitance enfantine qui vous a vu pendu par les pieds dans le garage familial pendant des jours par un père cocaïnomane. Ceci a certainement subtilement affecté votre personnalité, expliquant cette sensiblerie exagérée et cette tendance au caprice, mais ressaisissez-vous, ne vous décontenancez pas, faites face, car vous êtes quelqu'un de bien, n'en déplaise à votre père.

Mais comment expliquer à ce galopin que vous êtes en total désaccord, que vous n'êtes pas le personnage qu'il imagine mais une âme sensible, quelqu'un d'attachant, qui aime le macramé, la crème Mont-blanc, que vous avez un poisson rouge, que vous allez voir votre grand-mère pour tous ses anniversaires le 29 février, que vous relevez toujours la lunette avant, et tout ça en un dixième de seconde ?
Impossible dites-vous ?
Et pourtant la solution est là, sous vos yeux : votre main.
Magique non ?

Mais pas d'empressement, un petit échauffement préalable s'impose pour éviter tout accident.
Commencez un léger sautillement en basculant d'un pied à l'autre, comme si vous sautiez à la corde, relâchez bien les épaules et basculez la tête de gauche à droite pour une détente complète des cervicales.
Les élèves vous regardent amusés, et lancent quelques quolibets et autres fournitures de bureau, mais restez concentré, et après quelques minutes cessez le sautillement.

Placez vous face à l'auteur de cette regrettable erreur de jugement, et allongez le bras le long du corps.
Pivotez les épaules autour du bassin, celui-ci restant fixe. Décollez votre bras et levez le vers l'arrière, mais pas trop, coude légèrement plié.
Bloquez sur cette position, respirez profondément.
Et là, d'un coup, pivotez l'ensemble épaules/bras le plus rapidement possible dans l'autre sens, le bras tendu, la main en position d'offrande, et appliquez celle-ci exactement entre la pommette et le bas du menton.
À fond.
Allez-y, lâchez-vous.


Voilà.


C'est un geste simple, donc vous avez toutes les chances de le réussir du premier coup.

Normalement, si le geste est réussi, l'élève ne devrait plus être devant vous, mais légèrement décalé latéralement, de quelques centimètres à quelques mètres, selon son poids.
La mesure exacte du déplacement, à l'aide d'un simple décamètre, pondérée par le poids, donnera une évaluation précise du geste.
Pour ce qui est de la couleur de la joue de l'élève, élément essentiel permettant la validation définitive, je mettrai à votre disposition sur Internet un nuancier à télécharger.
Nota : si l'élève, au moment de la torgnole, se trouve à proximité d'un mur, peut se produire un effet de rebond : attention ! Le rebond ne compte  pas.
Ce serait trop facile.

 

Nous verrons prochainement comment contourner les problèmes posés par les lunettes, les bagues et les conséquences administratives et judiciaires.

 

Deux remarques pour finir :

  • Pour une meilleure efficacité, le visage de l'élève doit se situer au niveau de votre épaule soit un élève inférieur à vous de vingt centimètres environ.N'hésitez pas éventuellement à prendre une marge, soit au total trente centimètres de moins que vous.
  • Des séquelles neurologiques sont toujours possibles, donc réservez ce geste à des élèves pour lesquels ça ne changera pas grand chose.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nath 14/10/2010 13:10


j'crois que le permis de séjour ne sera pas renouvellé... Chouette, Manu rentre pour Noël:)


anneso 11/10/2010 14:54


ils sont si terribles que ça tes petits élèves??


Mimie 11/10/2010 09:48


Tu tiens pas à ton poste? ;-)


Présentation

  • : yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  •  yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  • : Les mini-aventures d'un clampin lambda, pécore du beaujolais profond, perdu dans ce grand monde....
  • Contact

Visiteurs

(compteur mis en place le 26 avril 2012!)

Tu Cherches Un Truc Précis??

Météo

YoWindow.com Forecast by yr.no

Géolocalisation visiteurs

free counters