Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 08:12

Comme prévu, voici donc le compte-rendu de notre visite à la décharge de Nkolfoulou, gérée par la société (privée) HYSACAM.

 

La cible:


logo-hysacam.jpg

HYgiène et SAlubrité du CAmeroun, soit HYSACAM, déjà ça commence bien, rien que le nom m'amuse.. Fondée il y a 43 ans par un groupe français, cette boîte a fonctionné couçi-couça pendant de longeus années, puis est devenue vraiment déficitaire, a été lâchée par la société mère, et bizarrement, au lieu de s'effondrer et de disparaître, elle s'est fortement redressée à partir de 1995.

 

Préambule personnel:

 

HYSACAM pour moi, c'était avant ça, des containers à ordures disposés de ci de là, de beaux camions poubelles (et Renault Trucks siouplè), des employés en gilet orange, et surtout, cerise sur le gâteau, des tournées régulières dans les quartiers pour récupérer les poubelles, enlever les bennes pleines et même faire disparaître les tas d'ordures sauvages à apparition spontanée mais néanmoins régulière.

Plutôt une image engageante, car, pour moi, avec le recul port-au-princien ou même nigérien, Yaoundé m'apparaît comme une ville propre (ok, le touriste de passage ne sera pas d'acoord, mais tous les éléments cités ci-dessus plus les balayeurs de la commune très actifs donnent une ville ou les zones d'eau stagnantes et les déchets sauvages sont rares...).

 

L'objectif:

 

Sous la dynamique mais ferme pigne d'Evelyne (je ne mets pas son nom de famille, vu que son mari surveille le net en tapant parfois son nom sur google et l'ayant déjà trouvé ici, je me suis pris une branlée!!),prof de SVT de son état et après l'intervention en classe de bénévoles camerounais d'une ONG de protection de l'environnement, l'objectif était donc la visite de la décharge principale de Yaoundé à Nkolfoulou, sur la route de Soa, et d'y découvrir la production de Biogaz.

 

En avant toute avec une cinquantaine d'élèves de 2nde (les 20 manquants étant convoqués à la JAD, la journée d'appel à la défense, fameuse remplaçante du service militaire!!), 3 bus et quelques profs!

 

La visite:

 

D'abord, et pour une fois (je dis ça , car très souvent, vous prof, vous tentez d'organiser et de cadrer au maximum la visite, mais quand vous arrivez sur place, il y a toujours un flottement plus ou moins long....). Mais dans ce cas non, la preuve, sur l'affichage à l'entrée....

visite lycée

le planning et les consignes pour l'accueil de nos lycéens

plan

le plan de la décharge

 

1. après la distribution des masques (déjà des grands dadais d'élèves l'estomac sur les lèvres pour une toute petite odeur de poubelle), direction les "casiers d'enfouissement", c'est à dire le lieu où les camions viennent décharger leur détritus après pesage.

guy-masque.jpg

Guy, le vengeur masqué!

enfouissement

à l'enfouissement, le ballet des camions et des bulldozers!

 

Retour au centre principal, avec passage devant le matériel de la société

matos

Jaune et vert?? FCNA all around the worrld!

 

2. Retour au centre de commande donc et petite conférence théorique avec images à l'appui sur l'organistaion et la méthode de récupération du biogaz.

élèves1

des élèves intéressés!! (enfin je prends la photo de loin, comme cela on voit pas les malins qui se sont planqués et sans le son, on n'a pas toutes les conversations parasites!)

 

3. Groupe scindé en 2, pour la suite de la visite, nous nous dirigeons au centre de pesée. C'est là que mon impression de sérieux de cette société se renforce (même si je maintiens que l'indice n°1 reste les tournées régulières pour récupérer les déchets!).

 

La pesée, donc: obligatoire après un contrôle visuel du type de déchets (visiblement, par exemple, les déchets hospitalier sont refusés, n'étant pas du tout adaptés à la production de biogaz). Ensuite, bacule de peser, référencement du camion, du chauffeur, du type de déchets, du poids et du quartier de provenance!

pesage1

pesage2

le camion témoin rapportait 5.7 tonnes de déchets ménager (les plus adaptés pour le biogaz car contenant le plus de matière organique) et venait de ... "Carrefour beignets" qui  est situé pas loin de "Chapelle Manguiers" (si!)

identification camion

tous les camions sont identifiables et notez, pour les puristes, la certification ISO 9001 validé par le bureau Veritas!

 

Quelques chiffres:

  • 200 voyages de camions par jour pour ramasser les déchets de la vile de Yaoundé (HYSACAM a un contrat avec la CUY, la Communauté Urbaine de Yaoundé)
  • 1000 tonnes environs, les déchets produits par la ville de Yaoundé (mais qui s'étend de jour en jour)
  • 150 ans pour la dégradation des plastiques enfouis ici
  • 53 Ha de décharge, et à ce rythme, environ encore 30 ans d'exploitation avant que le site soit plein et devienne un  parc de loisir ou quelque chose dans ce genre (mais ni un ieu d'habitation, ni d'agriculture!)
  • 150m3 de biogaz produit par jour (dont 60% de méthane, mais j'y reviendrais)

 

4. Et ensuite, comment obtenir le biogaz et le matériel dédié:

 

Les déchets sont donc enfouis sous une couche de terre (10 cm) non arable (à base de bcp de mika) puis compressés, pui(bâchés (le principe de production de gaz se passe de manière anaérobie- sans oxygène, sinon avec de l'oxygène  vous obtenez du compost mais pas de biogaz- et il ne faut pas que le gaz s'échappe si on veut le récupérer non?). Hop là dessus une nouvelle couche de terre (50 cm, arable celle-ci), on tasse bien puis on creuse le puit de captage et place les conduites qui amène le gaz capté à la salle de commande, mais aussi le liquide produit par la décomposition appelé Lixiviat (vous savez le truc qui dégouline derrière vous en puant bien quand vous descendez la poubelle!) qui est très toxique apparememnt. Enfin vous reprofilez le tas, pour que cela ne ravine pas trop lors des fortes pluies.

reprofilage

étendu1

les zones reprofilées, en cours de production.

puit captage

puits de captage et conduites de gaz

étendu2

zone en cours d'aménagement (phase 1: déversement des ordures)

 

Si vous avez suivi donc, l'enfouissement de déchets produit du biogaz (on devrait dire des biogazs, mais ici c'est le méthane qui est visé, car très nocif pour l'environnement et la couche d'ozone et l'effet de serre).

 

Et c'est là, que cette magnifique initiative et cette organisation sérieuse atteind sa limite (de mon point de vue): l'objectif de ce lieu c'est, bien sûr, d'assurer le stockage et la récupération des poubelles de la ville, mais ensuite,

 

l'unique objectif est de récupérer le méthane et de le transformer en CO² en le brûlant, puis de le relâcher dans l'atmosphère.Tout simplement parce que le CO² est moins nocif que le méthane!!


Assez déstabilisant, une impression que seul la moitié du processus écologique est visé (éviter le pire quoi!!)

 

Le méthane est donc pompé gràce à un surpresseur, contrôlé  puis brûlé dans une torchère (entre 800 et 1000°C). Et voilà c'est fini!

surpresseur

le surpresseur

contrôle torchère

les systèmes de contrôle avant la torchère (pression, débit, qualité du gaz,...)

Torchère

et la torchère (ouais c'est pas Feyzin!)

 

Conclusion:

 

Cette visite permet de comprendre ce qu'il se passe avec vos déchets ménagers, et aussi de comprendre pourquoi Yaoundé me paraît une ville propre en comparaison avec d'autres villes de pays en voie de développement.

 

Mais ce bon côté des choses est vraiment contré par le fait que le seul objectif soit simplement de brûler le méthane produit pour le transformer en CO², un peu moins polluant. Ca donne vraiment une impression étarnge, d'inachevée.

 

j'ai bien sûr tenté la question sournoise, pourquoi ne pas installer une petite centrale électrique au gaz juste à côté. La réponse n'a pas été très claire:

  • d'abord il semble qu'il y est une sombre histoire de rachat de crédit-carbone (vous savez la fumisterie qui permet à une entreprise ou un état de payer des entreprises ou états moins polluants pour leur rachetr des droits à polluer). Donc ici, il semble que les fonds ayant permis l'installation de cette décharge de nouvelle génération soient issus d'un état ou d'une compagnie qui s'achète ainsi des crédits -carbone: vous voyez on finance un système qui réduit la pollution dans un pays lointain donc on a le droit de polluer plus ic!
  • ensuite il semble que la SONEL ayant le monopole sur l'électricité, ne voit pas d'un boen oeil la production d'électricité par d'autres structures indépendantes.

Bon allez, en conclusion de la conclusion, j'ai décidé de rester sur une note positive et de voir le bon côté des choses: une ville africaine où l'on tente de gérer convenablement les déchets produits et où on ne les décharge pas simplement dans les buissons à la sortie de la ville (Niamey) ou dans la baie (Port-au-Prince!)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mbiadang finke serge ghislain 27/09/2014 21:36

merci a la societe HYSACAM pour son apport en ce qui conserne le developpement du cameroun ;les jeunes peuvent aussi apporter un plus avec le new management public.

Paul 13/05/2012 08:27

Tu as raison, positivons !!!
Je ne suis pas sûr que ce soit mieux ici !
Salutation écologistes !

Présentation

  • : yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  •  yaounde-3-chosesavousdire.over-blog.fr
  • : Les mini-aventures d'un clampin lambda, pécore du beaujolais profond, perdu dans ce grand monde....
  • Contact

Visiteurs

(compteur mis en place le 26 avril 2012!)

Tu Cherches Un Truc Précis??

Météo

YoWindow.com Forecast by yr.no

Géolocalisation visiteurs

free counters